Dr Gernez : le scandale du siècle

0
3330

Ancien médecin-chef à l’hôpital de Roubaix. En 1944, à 21 ans il est médecin. En 1967 sestravaux en biologie et cancérologie l’amènent à poser des postulats nouveaux, il révolutionne alors lesprincipes fondamentaux de la biologie. Père de la théorie des cellules souches. En 2011, cinquante ans plus tard, la plupart de ses théories sont reconnues au niveau mondial, sans jamais que son nom ne soit cité. Aujourd’hui, ses travaux permettraient desoigner différentes pathologies

23 décembre 1971 : Les américains lançaient le plan anti-cancer. Le conseiller du Président Nixon, John Rooney, annonçait à toute la presse qu’en 1976, date du bicentenaire de l’indépendance, la victoire sur le cancer serait totale. Fanfaronnade électorale ?Peut-être, cependant, cette déclaration s’appuyait sur les découvertes du Docteur André Gernez. En 1971 une étude de l’INSERM confirmait sa théorie deprévention Active du cancer et démontrait que le cancer pouvait être évité dans 93% des cas.

Que s’est-il donc passé depuis ? Pourquoi ces avancées sont-elles restées lettres mortes ? Dans ces DVD, il aborde des sujets aussi divers que : le cancer, l’Athéromatose, lasclérose en plaques, la schizophrénie, la myopathie de Duchenne, l’Asthme et l’allergie, le Psoriasis, le Parkinson, l’Alzheimer, l’Ultra lumière, la transfusion sanguine universelle, le sida, l’hormone de croissance, le dépistage du cancer du sein et de la prostate, lasurmortalité masculine, la biologie du phénomène religieux et la greffe d’organe.

Le 17 juin 1979 il reçut la médaille Hans Adalbert Schweigart pour sa découverte sur« la théorie unifiée du cancer » . Le jury était composé de 40 prix Nobel. La Société d’Encouragement au Progrès lui décerne la médaille d’Or le 17 Novembre 2007 pour l’ensemble de ses travaux, au Sénat, Palais du Luxembourg à Paris. Il reçoit en Octobre 2012 la grande médaille d’or.